Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2010 5 08 /01 /janvier /2010 00:01

 

Danycan est un classe III RORC qui a fait couler de l'encre. En effet,  il est cité dans de nombreux ouvrages de yachting anciens et récents voire même dans certains ouvrages relatifs à Tabarly. Ce dernier le cite d'ailleurs dans son livre "Mes Bateaux et moi" (voir l'article que j'ai publié avec l'aide de Gwendal Jaffry dans le Chasse-Marée n°217 de Septembre 2009 ou celui rédigé par Christophe Varène , rédacteur en chef adjoint dans le n°2 de la toute jeune revue mensuelle Yachting Cup Legend - voir album photographique).

Paradoxalement,  c'est internet qui m'a permis de découvir que Danycan possédait un beau palmarès et un côté mythique. Plus précisément, ma première lecture relatant Danycan se fit sur le site de l'association "Les Marguerites" dans l'article sur Eugène Cornu ( voir liens sur page d'accueil) qui n'était autre qu'un extrait du livre de Francois Puget "100 de plaisance en Bretagne"...Je me suis rapidement dégoté sur internet ce qui était épuisé... ensuite j'ai tiré la ficelle de la pelotte...Le premier article "papier ancien" que j'ai pu lire sur mon voilier est extrait de la revue Le Yacht de 1961. Je tiens à souligner que j'ai pu  obtenir une copie de cet extrait juste avant l'acquisition de Danycan par l'intermédiaire de l'Amiral Beauvois, responsable des archives du Yacht Club de France qui m'en fit une copie après avoir aimablement accepté de lancer une recherche dans la bibliothèque du club pour me rendre service.

Ce Cruiser-Racer a été construit en 1949 sur plan Cornu par le chantier Delmez à Le Perreux sur Marne - Il fait 10,40 m hors tout et 2,49m de bau. Cela en fait un yacht de longueur à la flottaison de  24 pieds RORC. Il est doté à l'origine d'un moteur Couach BD1 et d'une hélice repliable désaxée et située en arrière du safran.


le yacht 1961

Ce classe III a navigué au côté de bateaux très connus comme
Pen Duick de M.Tabarly, Gipsy Moth de M.Chichester, Myth of Malham de M.Illingworth, Cohoe de M.Coles, Sereine du club des Glénans, Striana du Docteur Auclair, Margilic de M.Costantini (voir liens), Torribio propriété de M.Lebon, Eloise de M.Hervé, Marie-Christine II de M. Menut, New Dawn de M.Cory, Esquirol skippé par M.Mallet, Jabadao de M. Trébaol, Ariane de M.Albrecht, Griffon de M.Borgeot, Eloise II de M.Hervé et Marie-Christine III de M.Menut les deux sisterships, le fameux  Bloodhound de M.Wyatt, Farewell de M.Marin, Aile Noire sur lequel J.de Kerviller avait navigué ...

et d'autres moins connus comme Stella Maris alors propriété de MM Bloern et Stumpel dont je voyais régulièrement jusqu'en 2010 la silhouette fière mais fatiguée sur les quais de Camaret   mais encore d'autres voiliers en état de navigation comme Saint-Gwenael (Normandie) actuellement en restauration sous la houlette de Dominique Lalance ( voir lien), Kraken II (Bretagne sud) qui poursuit sa carrière de coursier performant et gagneur sous la propriété de la famille Kerrand (voir lien), Alpha (ex Tai-O-Hae en Aquitaine) , Bambi (Bretagne nord), Chantalaube (La Rochelle - voir lien), Zwerver (Charente-Maritime) parfois à quai au musée maritime de La Rochelle sous le nom de Khayyam du skipper Jean-Christian Fandeux, Seascamp le superbe voilier réquisitionné par les anglais à la fin de la seconde guerre en tant que prise de guerre (voir liens)...

De plus , Danycan a accueilli à son bord vers 1954 jusqu'en 1961, Guy Tabarly en tant que fidèle équipier du comte de Rosanbo . Ces derniers firent d'ailleurs partie de l'équipage ayant remporté Plymouth-La Rochelle  1957. Il n'était pas rare que, lorsqu'il ne pouvait se rendre disponible, Guy Tabarly proposât que son fils Eric le remplace même s'il est  arrivé au moins une fois selon les notes de la famille de Rosanbo que les deux personnages soient à bord pour la même occasion.

En 1954, le comte de Rosanbo qui devient l'unique propriétaire de Danycan écrit au Yacht Club de France pour faire savoir qu'il recherche un équipier expérimenté (manoeuvre mais surtout navigation en manche) pour courrir les courses du RORC en manche. La réponse ne se fait pas attendre et les coordonnées de Guy Tabarly lui sont communiquées. Lors du 1er rendez-vous (donné à Belle-Ile) en 1954 pour le transit vers Brixham en vue de la course Brixham Belle -Ile, Guy Tabarly se désistera et le comte de Rosanbo n'aura pas d'autre possibilité que d'embarquer Eric que Guy Tabarly lui propose en remplacement...Eric est donc le premier membre de la famille Tabarly à fouler le pont en pin d'orégon de Danycan.

 

Les régates ou transits  réalisés par Eric Tabarly à bord et actuellement identifiés sont :

  •   Brixham to Belle-Ile Race 1954 (à laquelle  Danycan ne participa pas in fine du fait d'avaries et d'un retard lié aux mauvaises conditions météorologiques pendant le transit vers Brixham),
  • le Tour de Belle-Ile 1954 (Guy et Eric Tabarly à bord)
  •  Cowes-Plymouth 1956 et transit Dinard-Cowes associés,
  •  Plymouth-Belle-Ile 1956
  • mais aussi pour la régate des 40 miles de la semaine de Brest entre le 28 et le 31 juillet 1958,
  • cette même semaine, Guy, Patrick et Eric Tabarly ont  assisté à bord de Danycan au départ de la Sail Training Ship Race entre Brest et les Canaries donné le 2 août 1958.

 Eric Tabarly confirme lui-même dans ses livres publiés dans les années 1970 que Danycan fait partie des 2 ou 3  voiliers lui ayant sans doute ouvert la voie de la course océanique et donc ayant vraisemblablement contribué à son apprentissage de marin.

Par ses résultats exceptionnels entre 1956 et 1961, Danycan est donc incontestablement l'un des voiliers ayant participé à la montée en puissance de la course-croisière française dans les années 50/60 et dont l'aboutissement retentissant est la victoire d'Eric Tabarly en 1964 lors de la transat.

 

D'ailleurs, la légende de la voile française dédicacera à l'attention du comte de Rosanbo et en référence au palmarès obtenu par Michel de Rosanbo sur Danycan jusqu'en 1961, une photographie de Pen-Duick II sous voiles. La dédicace signée Eric Tabarly précise: " A Michel de Rosanbo, qui m'a aidé à faire triompher les couleurs de l'UNC"



 



 

Partager cet article

Repost 0
Published by DANYCAN
commenter cet article

commentaires