Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 23:02

 

La saison 2015 débute avec un retard de 3 semaines de sortie d'hivernage et la précipitation associée; la mise à l'eau ne se fait finalement que le vendredi 15 mai vers 15H00. Le petit transit habituel entre camaret et Morgat permettant de déceler toutes les lacunes d'armement est shunté et transformé en un transit entre Camaret et Port-Louis les 16 et 17 mai. Départ prévu à 10H00 le 16 mai avec Jean Louis, ancien équipier de Danycan sous l'ère du propriétaire " le général Chaigneau", Yann et sa petite amie Camille.

à 11H00 je ne fais que descendre du mât où je suis allé installer la girouette.

le 16 mai 2015 : transit Camaret/Mer - Port Louis:

Jean-Louis, Yann et Camille , les équipiers de cette première navigation 2015:

 

 

 

Arrivée à Port Louis à 0410 le dimanche 17 mai.

Un petit somme s'impose puis un méga petit déjeuner avant de se séparer vers 11H00. Gilles, le papa de Yann, nous a rejoints et accepte de prendre un second petit déjeuner avec nous... on sent Camille enchantée de sa navigation pendant laquelle elle fut la seule équipière n'ayant pas connu les déboires du mal de mer, avec le skipper bien entendu!

 

le 24 mai 2015 : transit Port Louis- Le Bono:

Départ vers 09H30 de Port Louis au moteur car il y a une calmasse complète - le temps et doucx et ensoleillé. Vincent mon fils aîné et son ami Gwénolé me secondent pour ce transit d'unbe durée d'environ 7 à 8 heures. Le vent se lève vers 14H00 et nous hissons le spi pour la première fois de la saison.

 

 

 

 

L'entrée dans le golfe du morbihan après avoir enroulé les méabans par l'est, vers 16H30;

 

puis une remontée de la rivière d'Auray avec Pen duick III qui nous sème.

 

Arrivée au Bono vers 18H00. Danycan à couple de Stemael IV et Chrisando.

 

 

 

Isabelle, toujours fidèle au poste nous soutient et nous trouve l'embarcation pour nous écviter de gonfler l'annexe et amène la voiture nous pertmettant de rentrer sur Lorient. Grand merci à elle.

 

 

les premières régates de la saison 2015:

 

Le Bono Port-Louis les 30 et 31 mai:

Les équipiers sont Jean-Louis, Andréa et Vincent; ralliement à 08H15 au coeur du charmant petit port du Bono; au petit matin le vent est très faible et le soleil bien présent - cela annonce, quoiqu'il arrive, une très belle journée. Vers 10H00, le départ de la régate du samedi est donné entre de la bouée de Kerlévarec et l'ile d'Harnic dans la rivière d'Auray. Notre départ est plutôt mauvais comme à notre habitude mais là je crois qu'on y a mis du coeur. Il n'y a pas de vent le courant descendant nous sort du golfe mais ce ne sera pas suffisant pour nous permettre de sortir. Annulation de la régate alors que la renverse refoule déjà les premiers et les empêche de passer l'embouchure du golfe.Une chance car nous étions bon derniers... Le comité nous donne rendez-vous au sud des méabans pour finalement annuler définitivement la régate: rendez-vous au Port Louis; nous arrivons vers 18H00, mais il nous faut aller chercher la voiture au Bono avec l'aide de Joelle , l'épouse de Jean-Louis. Nous arrivons à la maison avec Vincent vers 20 à 21H00.

Le lendemain dimanche, deux manches assez sportives nous attendent. Ce n'est pas le temps de Danycan: 20 à 25 noeuds, Nous sommes derniers en temps réel sur les deux manches mais limitons la casse car nous sommes l'un des rares concurrents à respecter toutes les marques de parcours. Kraken qui arrive devant nous à Sparebreaker ( groix) lors de la première manche avec 3 minutes 30 secondes d'avance arrive très loin devant nous sans respecter le balisage; je sors de cette régate complètement dépité ayant eu le sentiment d'une réclamation complètement inutile. Malgré ma première réclamation et mon premier vice de procédure Kraken fera 3ème et Danycan 5ème sur 12 inscrits...j'apprendrai ce classement le vendredi suivant en allant au club de la SNL de Kernevel après avoir invité Isabelle à dîner dans l'un des restaurants du port de plaisance. Je dois avouer que je n 'étais vraiment pas enclin à aller chercher ce classement mais la surprise fut bonne et permet de récompenser la pugnacité de l'équipage pendant cette régate qui nous a bien fatigué.

 

à noter toutefois, une petite réparation dans le spi à traiter dans la semaine chez Incidence à Lorient.

 

Les voiles de la Citadelles 2015, les 6 et 7 juin 2015:

quelle belle édition!!!

du vent, du soleil, de très beaux bateaux comme Viola, Pen Duick, Harlequin, Stiren,..

quel bel équipage pour Danycan aussi!

Anne a pu se libérer, Andréa à nouveau présent et fidèle au poste et puis Lionel et Olivier deux nouveaux équipiers, passionnés de vieux voiliers et fins connaisseurs

et pour cause: ils sont patrons de chantier de construction navale traditionnelle: le chantier des Rias; je vous invite à aller voir leur chantier qui se situe près de Doëlan sur la commune de Moëllan sur Mer. C'est par hasard, alors que je me promenais en couple sur un salon nautique de Lorient pendant l'hiver 2014/2015 que contre toute attente j'ai penêtré sur un stand aux couleurs de "charpenterie", avec quelques accessoires et coques en bois en démonstration dont le superbe Bélouga de David Lancry, le capitaine de la flotte des Bélougas de Lorient. Quelques mots d'échange avec Lionel qui cherche à faire connaître son jeune chantier, une formation commune d'ingénieur dans la même école et la passion fait le reste... Lionel et son associé Olivier embarquent sur Danycan pendant les voiles de la citadelle 2015.

Nous faisons 3 manches en tout, avons systématiquement du mal à sauver notre rating mais restons relativement content pendant les 3 régates en faisant nos erreurs pour le départ de la course et des erreurs d'évaluation pour préparer les virements vis à vis des marques de parcours et perdons des secondes précieuses; ces erreurs ne sont pas rédhibitoires et nous terminons quand même 15 ème au général ce qui n'est pas si mal non plus; en regardant, les bateaux qui sont devant seul Rouvelon eût été accessible...

Merci à tout l'équipage.

 

Les Rendez-vous de la Belle Plaisance de Bénodet (du 19 au 21 juin 2015):

les réguliers du challenge classique sont tous là: Bryelle II, Kraken II, Margueritte, Orana, Lorna M, Eloise II, ... mais aussi Saint-Yves, et les extraterrestres de Francis Van de Welve comme Wianno un monotype américain dont les plans datent de 1914 sur lequel navigue Olivier notre équipier n°1 des voiles de la citadelle et le scow de 12 m nommé Winnefox sur lequel navigue Olivier, équipier de Danycan lors des récentes Voiles de la Citadelle.

 

A bord nous avons Benjamin, Andréa, Anne, Tanguy le premier jour remplacé par Jacques les deux jours suivants.

 

Le transit Bénodet- Port-Louis (du 26 au 27 juin 2015):

Tanguy et Yann à bord - navigation de nuit -  amaré au ponton A31

 

Le Tour de l'Ile de Groix ( 12 juillet 2015):

 

pour le tour de l'ile de Groix se sont mobilisés Yann, Anne, Andréa et Benjamin.

le départ fut très impressionnant par le nombre de voiliers présent sur la ligne; je me suis fait quelques frayeurs et en particulier lors du second départ donné sous pavillon Z.

Nous faisons une très mauvaise manche par une option que j'ai prise en allant chercher là terre vers la pointe du Talus au lieu de rester du côté de l'ile de Groix.

Nous terminons dans les derniers en temps réel. Marik le superbe voilier de mon collègue Paskale fait une très belle course et termine dans les tous premiers des classiques.

 

Le transit Lorient-Morgat ( le 12 et le 13 juillet 2015):

C'est Benjamin qui s'est dévoué pour m'accompagner pour cette navigation de ralliement dans la foulée de notre arrivée à la cité de la voile après le tour de Groix. 30 à 40 minutes de pause le temps du débarquement de Yann, Anne et Andréa.

Départ à 1730 au près ans une petite brise aidé du moteur pour maintenir l'avancement vis à vis du rendez-vous au raz de sein. Je n'ai pas le droit à l'erreur, car les amis d'Isabelle ont organisé une fête à l'occasion de ses 50 ans. Nous passerons le raz de sein sans vent mais dans le timing et je serai à l'heure à Morgat pour la suite des événements préparés en l'honneur d'Isa.

 

Le transit Morgat - Brest ( le 23 juillet):

 

Anne et Victor qui sont venu m'aider pour ce transit s'en souviendront certainement longtemps! en effet, nous devions initialement appareiller le lendemain, samedi 24 à 08H00. Mais la météo très incertaine et dont les prévisions variaient fortement selon les sources d 'information pour la période en question , s'est finalement fixée sur un coup de force 8 annoncé le samedi avec montée en puissance sur la fin de nuit du vendredi à samedi. Ce fut le constat que je fis lors de mon analyse de la météo vers 21H30 le vendredi soir! Alors je décidai de partir immédiatement et appelais Victor qui était au un spectacle de cirque avec ses petits cousins et son grand-père et Anne qui était déjà couchée pour être en forme le lendemain matin...

 

Transit sous la pluie, sans vent et au moteur...mais une navigation de nuit avec des jeunes à bord bien sympathique.

le lendemain super petit déjeuner au croissant pour me faire pardonner mais il était déjà temps pour l'équipage de rentrer sur la presqu'ile de Crozon...

 

 

Les Voiles d'Iroise ( à Brest du 25 au 27 juillet 2015) :

 

Une très belle édition extrêmement musclée et avec un résultat de 5 ème sur 12 plus qu'honorable pour Danycan. L'équipage constitué de Yann, Anne, Andréa et Jacques s'est éclaté.

Certains bateaux n'ont pu rallier dans les temps du fait de la tempête.

De plus, Anne nous a permis la visite de la Recouvrance grâce à Rémi l'un de ses amis.

 

 

Brest - La Rochelle ( du 28 au 31 juillet):

En équipage plus réduit que je ne l'aurais souhaité puisque nous ne sommes que 3: Anne, Yann et moi-même.

Le départ de la régate dans l'anse de Bertheaume n'est pas brillant, nous sommes dans les derniers. Cap sur le raz de sein. Le vent est mou et mollissant et le temps est très couvert.

Comme souvent dans le petit temps, je suis bord à bord avec Cyrène pendant que Margueritte, Bryell II et les autres s'envole. Nous sommes sur le point de passer le raz de sein et Cyrène vient de hisser son genaker alors que nous ne pouvons pas hisser le spi car le vent est trop pointu et de plus en provenance du sud ouest , il refuse, je fais cap sur le Trouz Yar désormais et c'est décidé, si je veux reprendre du temps à Cyrène il faut que j'ai le culot de passer par le Trouz Yar.

C'est ce que je fais et l'expérience est enrichissante pour tout l'équipage: inutile de vous dire que lorsque nous nous sommes fait "vomir" par le courant au pied de la point du raz, l'équipage était silencieux et malgré le temps calme, les vagues juste après le seuil était étonnamment formées.

Une fois le Trouz Yar passé nous nous recalons devant Cyrène à environ 20 minutes devant et nous pouvons enfin hisser le spi. Nous ferons les 200 miles suivantes sous spi et ne l'affalerons qu'au passage des Sables.

Quelques erreurs de fatigue nous couterons une place au classement puisque Cyrène qui a pris vers le large sauvera son rating de quelques secondes au temps compensé.

 

C'est décidé, j'achèterai un spi voire deux pour la saison prochaine! car avec les 37 m2 de mon vieux spi défoncé je ne navigue pas assez vite au portant

 

 

 

Le transit La Rochelle - Les Sables ( le 1er août):

Petit transit vers les Sables au départ à la première heure du bassin des chalutiers. Monique, Yann et Emmanuel sont présent. Je leur donne rendez-vous une demi-heures trop tôt car j'ai cru pouvoir profiter du départ de Bryell II et Pen Duick qui sont de l'autre côté de la passerelle piétonne mais il eût fallu que je prévienne la veille pour pouvoir le faire aussi je devrais attendre 1 demi-heure.

Nous partons d'abord au moteur jusqu'au pont de l'Ile de Ré puis hissons les voiles ensuite. Cyrène est sortie en même temps que nous ainsi que Margueritte.

Nous irons sous voiles jusqu'à La tranche sur mer et afin de ne pas arriver trop tard pour les inscriptions à la régate du lendemain ainsi que pour pouvoir profiter de la présence d'Isabelle qui nous rejoindra de La Rochelle. Nous dînons chez Monique dont la maison de vacances se troiuve aux Sables.

 

Les Régates des Sables ( le 2 août 2015):

Régates par temps calme - deux manches pendant lesquelles nous ne brillons pas particulièrement mais le temps est splendide. Encore une fois, constat d'un spinnaker à bout de souffle et inadapté au petit temps. C'est Yann qui gardera le Danycan cette nuit là

 

Transit les Sables Morgat via Port La Forêt et Audierne ( du 3 au 6 août 2015):

Le lendemain, Isabelle me conduit à Danycan et Yann et moi appareillons vers 09H30/10H00. Notre objectif est au moins d'aller jusqu'à Lorient mais notre passage à Lorient se fait vers 10H00 du matin le lendemain aussi nous décidons de poursuivre jusqu'à la baie de Concarneau et nous relâcherons à Port La Forêt ce qui permet à Yann d'aller dormir chez ses parents dans un lit confortable après un petit apéritif avec ses parents après notre amarrage.

Dans la soirée je croise Eric, un ancien collègue de travail que je n'ai pas revu depuis mon départ de ma précédente affectation professionnelle sur Nantes.

Nous repartons le lendemain dès le retour de Yann mais la météo me laisse entendre très rapidement que nous ne pourrons pas passer le raz de sein car j'estime que les conditions seront trop dures pour nous et le bateau: nous relâchons à Audierne. Alors que le vent atteint 25/30 nœuds, j'ai un peu de difficulté à prendre mon corps mort mais après 3 tentatives j'y parviens enfin.

Dès le lendemain matin nous appareillons pour Morgat d'abord à la voile mais très rapidement je suis amené à opter pour le moteur car je tiens à respecter le créneau de passage du ras de sein; Les conditions sont bonnes pour le ras et nous arrivons à Morgat dans l'après-midi. Yann ne demande pas sont reste pour repartir avec ses parents: nous sommes rincés de fatigue après ces trois jour de convoyage. Yann est vraiment un excellent équipier et très fiable malgré son jeune âge.

 

Le transit vers Camaret pour la sortie de l'eau (le 23 octobre 2015):

Je décide de faire le convoyage seul car je n'ai pas eu de proposition d'accompagnement. Sur des petits trajets de ce genre je reconnais que j'apprécie particulièrement cette solitude à bord. Le paysage est magnifique entre Morgat et Camaret avec d'abord l'anse de Saint-Hernot et le lieu-dit de l'Ile Vierge, puis le cap de la chèvre où la houle d'ouest vient se fracasser et où il faut être très vigilant par rapport à l' existence de hauts fonds, puis le bouc et les tas de pois puis le Toulinguet et la point du Gouin. J'en profite pour essayer mon spi asymétrique récemment acheté.

Yves Lecouteur, en charge de l'hivernage me propose alors pendant le trajet de sortir le bateau de l'eau dans la foulée de mon arrivée à 17H30 au lieu du lendemain; J'accepte.

La saison 2015 de Danycan est terminée!

 

L'après saison 2015:

Le classement au CCMA du Danycan en 2015 est 7ème - juste derrière Pen Duick et à 2,5 points du 4ème. Bryell II remporte ce championnat à points avec un peu moins de 600 points. La saison a été très dense et très agréables.

J'ai donc la chance grâce au soutien de Bertrand Kerrand et du CA du YCC d'être nominé armateur de l'année 2015 des yachts classiques de la façade Manche Atlantique. Je suis très fier et impressionné lors de cette remise des Neptunes qui aura lieu le premier samedi du salon Nautic lors du diner des armateurs sur les bords de Seine le 5 décembre 2015. Merci aux équipiers et soutiens qui m'ont permis d'avoir l'honneur de cette distinction.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick
commenter cet article

commentaires

JMB 04/08/2015 19:28

Bon et alors cette bôme elle marche bien ?

Patrick 06/08/2015 22:59

Bonsoir Jean- Marc,
très content de ma bôme - merci Jean-Marc pour ce commentaire.

Patrick