Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 20:54

 

 

 

 

 

 

 le 12 avril: mise à l'eau

 

1 - mise à l'eau 2014 c

 

 

La mise à l'eau s'est très bien déroulée à la date prévue le 12 avril dernier. Danycan est actuellement à Camaret sur Mer. Nous attendons le créneau météo pour transiter vers Morgat.

 

 1 - mise à l'eau 2014 a1 - mise à l'eau 2014 b

 

 

 

le 21 avril - Transit Camaret-Morgat:

 

Transit effectué avec Xavier et Vincent par un temps plutôt humide et un vent médium. Parfait pour reprendre ses marques ou pour découvrir le bateau comme c'était le cas pour Xavier. un ris dans la grand voile et génois Lourd en début de navigation par vent de nord Est et dès le passage du Toulinguet nécessité de larguer le ris comme le montre la photo sur laquelle je m'affaire en pied de mât.

à noter pour cette première 2014, quelques problèmes d'électronique à nouveau malgré toutes les vérifications et les renvois sous garantie chez l'insdustriel pendant la trève...

 

2 - convoyage Camaret Morgat 

 

 

 

 

 

2 - convoyage Camaret Morgat b

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 18 mai: 50ème anniversaire de la victoire d'Eric Tabarly dans la course transatlantique Plymouth- Newport:

 

Danycan n'est pas prêt mais Isabelle et moi sommes sur l'eau en bateau à moteur en après une journée autour de l'ile de Groix pour cueillir les 5 Pen Duick qui rallient en parade le port de la cité de la voile: je fais signe à Mélanie Joubert, journaliste au chasse marée et auteur de l'article dans le chasse marée évoquant le petit nouveau Danycan à l'occasion de la Belle plaisance 2013; Mélanie, à juste titre s'étonne de ne pas me voir avec Danycan, je lui explique maladroitement à mots couverts par le bruit du  moteur que Danycan ralliera Port-Louis sous peu... en fait, je suis déçu de ne pas être là avec Danycan. C'est toutefois une très belle sortie, la dernière avec mon embarcation à moteur Surf' 'n Roll que je vais vendre dans la semaine au grand désaroi d'Isabelle... mais il faut choisir voile ou motonautisme on ne peut pas tout faire... J'en profite avant de rentrer pour aller reconnaître le trajet conduisant au Port-Louis dont  je ne connais pas l'accès par voie de mer. 

 

3 - 50eme anniv victoire Tabarly

 

 

 

les 29 et 30 mai 2014: présence sur le plan d'eau du GPEN en baie de Morgat

 

le 29 par un temps très lourd et gris et brise de 10/15noeuds, assistons avec Benjamin et Vincent aux départs de 15H00 de toutes les classes open 5.70, corsaires, 5.50 et seascape 5.5 du GPEN. L'essai du Foc n°1 ( génois lourd) neuf est intéressant. A l'occasion de cette sortie, j'essaie également la seconde grand voile de Danycan que je n'ai jamais essayée à ce jour: une vieille voile Ratsey que le comte de Rosanbo avait achetée à la fin des années soixante: le tissu semble en meilleur état que celui de mon autre vieille grand voile qui a fait la saison 2013 mais la forme et notamment celle de sa chute est catastrophique!...

 

les 3 photographies à suivre sont de Gérard Loreau ancien président du centre Nautique de Crozon Morgat:

 

4 - GPEN 1er jour

 

 

4 - GPEN 1er jour bis

 

 

Le 30 , je décide  à la dernière minute de rebasculer tous les coulisseaux de ma grand voile en place sur la voile neuve pour faire l'essai sans passer la bordure dans la gorge de ma bôme d'origine;4 - GPEN 2 nd jour 

Avec Vincent à bord, nous arrivons juste à temps pour assister au départ des 5.5 m JI. Mon ancien collègue Maurice est à bord d'une des 3 splendides unités des temps anciens ( coque vernis sur la photo ci-contre prise par Gérard Loreau); après sa première manche je passe lui faire un petit coucou: son bateau est splendide en plus d'être rapide. Nous essayons  donc la grand voile de Danycan avec le génois lourd par une brise de nord ouest avec 9 à 15 noeuds. Premières sensations intéressantes mais nécessité d'améliorer ma connaissance des réglages.

 

 

 

 

 

 

 les 31 mai et 1er juin: transit Morgat - Port Louis  

 

 

 rendez-vous est donné à Franck, Benjamin et Yann à 07H30 à Morgat: il s'agit de passer le ras de sein à l'étale de basse mer dans le raz soit vers 12H30. Nous appareillons à 08H15. Toujours les mêmes difficultés pour les manoeuvres au port avec la motorisation de Danycan mais cette fois-ci la brise de nord ouest  est suffisamment faible pour que je ne soies pas mis en difficulté pour cet appareillage.  

 

 départ de Morgat ( photographie Vincent Lamache):

5 - transit morgat port louis 0

 

 le temps est très ensoleillé dès le début de la navigation et nous décidons de mettre grand voile neuve et génois léger ( ancien): première erreur de ma part en ce début de saison, je fais hisser un foc n°2 en lie uet place du génois léger...assez rapidement nous le remplaçons par le génois léger et au niveau du cap de la chèvre nous hissons le spinaker.5 - transit morgat port louis 5

 

 

 

 

 Nous tiendrons le spinaker jusqu'au raz de sein. ensuite un peu de moteur pendant la pause méridienne et nous réhissons le spi dès la vaisselle lavée...

Nous l'affalerons après Cap cavale vers Spineg au sud du Guilvinec pour repasser sous génois léger afin de permettre une allure nous faisant passer au nord des glénans afin de rendre la navigation plus vivante; en effet, le passage au sud impose de s'éloigner des abords des glénans et rend cette partie du trajet moins intéressante.

 

 

 

 5 - transit morgat port louis 15 - transit morgat port louis 3

 

 

5 - transit morgat port louis 2

 

 

 

Notre arrivée à Port-Louis se fera à l'ancienne, puisque pendant le premier quart de nuit le GPS, remplacé dans l'hiver rendra l'âme après seulement une 30aine d'heures de fonctionnement. à nous compas de relèvement  et nuit blanche puisque mes équipiers ne sont pas très férus de navigation à l'ancienne!

Accostons le ponton visiteur de port-louis vers 05H30 le dimanche.

 

 

 

 

 

5 - transit morgat port louis 4

 

 

 

le 8 juin: sortie en rade de Lorient avec Vincent et ses amis

 

 

avec Gaspard, Olivier, Vincent et Isa , effectuons une petite sortie sous GV neuve et génois léger ancien, un peu surtoilé lorsque la brise se lève en soirée. mon gps dont l'échange standard a été opéré dans la semaine fait toujours des siennes: 43 minutes pour faire son premier point!!! Retour au port vers 17H30,...

Au fait l'accueil à Port-Louis est vraiment super: Bruno, le maitre du port et ses collaborateurs et collaboratrices sont très à l'écoute des plaisanciers: c'est  parfait, il faut le souligner.

 

6 - sortie port-louis IMAG2421

 

 

 

    les 14 et 15 juin: voiles de la citadelle

 

 

Danycan n'est pas encore officiellement inscrit et la ligne de départ n'est pas encore franchie que mon plan Cornu fait déjà parler de lui ( voir article du télégramme du 11 juin 2014)...on peut alors se permettre d'arriver derniers...

 

  lien pour l'article du télégramme dans l'album "extraits de revue...": http://idata.over-blog.com/3/56/48/05/extraits-revues-et-livres/telegramme-20140611-001.jpg 

 

 

Pour consulter les photographies faites par Francois Berland lors des voiles de la citadelle 2014 alors rendez-vous sur le site suivant:

 

http://photosmarine.com/port_louis_2014/index.htm

 

Vous y trouverez quelques photos où l'on voit Anne, Vincent, Andréa et  Benjamin en pleine action et notre fan club qui nous a rejoint dès l'arrivée au port le dernier jour Isabelle et Corinne -   en voici quelques une si jamais vous n'aviez pas le courage de vous rendre sur le site de Francois Berland: 

 

sous génois lourd neuf:

 

  61 - Voiles de la citadelle 1

 

 

 

 sous génois léger de plusieurs dizaines d'années:

    61 - Voiles de la citadelle 4

 

 

 

 Comme à l'été 1960 lors de Cowes-La Corogne, Pen Duick ( 1er plan sur la photo ci-après) et Danycan ( second plan à droite) tirent des bords sur la même régate! à l'époque Patrick et Eric Tabarly était à bord de Pen Duick et Guy Tabarly était à bord de Danycan mais il avait pris la précaution de laisser son blazer à bord Pen Duick me dira Patrick Tabarly lors d'un échange téléphonique. Sage précaution puis-je dire avec le recul de deux saisons à bord de ce petit racer qu'est Danycan...mais inutile alors puisque Danycan arrivera environ 12 heures avant Pen Duick!!! et Guy Tabarly dû vraisemblablement se résoudre à se rendre au yacht club sans son blazer... 

 

 Nota: récit de Cowes-La Corogne 1960 dans les cahiers du yachting de 1960

61 - Volles de la citadelle 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 61 - Voiles de la citadelle 2

     

 

 

 

Sous génois lourd neuf:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

61 - Voiles de la citadelle 3

 

 

 

Les 21 et 22 juin: transit Port-Louis Bénodet

 

 

Ophélie et Andréa embarquent, Yann déclare forfait....Navigation sous conditions idéales, un peu mou en fin de parcours, essais du génois léger neuf, quelques petites interrogations sur le passage des écoutes pour le près serré: à l'intérieure ou à l'extérieur des filières...

 

vers 09H15 le départ du ponton visiteur de Port-Louis pris en photo par Tanguy:

7 - transit port louis benodet 1

 

 

 Ophélie et Andréa  s'emparent de Danycan; je suis très content pour Ophélie car c'est une de ses premières sorties en bateau et le temps est extra:

 

7 - transit port louis benodet 2

 

 

 Notre arrivée à Bénodet après quelques petits essais de près serré entre la Voleuse et le Taro a lieu vers 16H30; dans le foulée Roquette, skippé par Yves Tanguy, arrive et s'amarre un peu plus loin ; nous l'aidons pour l'accostage; alors que nous sommes sur le point de quitter le bord c'est l'arrivée de Kraken, skippé par Bertrand , ce skipper qui m'a tout appris du classique; ci-après deux photos distantes de 57 ans des deux compères Danycan et Kraken à couple ...( voir également arrivée à La Rochelle saison 2013 lors des premières retrouvailles de ces deux vieux complices!...) 

 

                                                                                                          en 2014,   Kraken et Danycan à Bénodet

 

7 -transit port louis benodet 9

 

 

en 1957: Kraken et Danycan à Lorient ( artilce du télégramme):

 

1957 La Rochelle Lorient                   

 

Isabelle et moi-même repassons le dimanche à Bénodet en retour de notre week-end en presqu'île de Crozon pour vérifier l'amarrage de Danycan et rajouter une défense côté quai. Le coucher de soleil est magnifique: Isabelle ne peut s'empêcher d'en faire part, par  un sms, à son amie d'enfance Catherine, originaire de Bénodet.

 

 

les 27, 28  et 29  juin: Les rendez-vous de la Belle Plaisance 2014

 

 

Anne, Andréa et Yann sont de la partie dès le vendredi 27 juin. Jacques, ancien équipier du Danycan des années 70 nous rejoint pour le samedi et le dimanche. Par chance nous allons pouvoir essayer notre génois léger neuf que Julie de La Camaretoise m' a fait livrer  pour l'occasion. J'avais pu essayer ma grand voile neuve et mon génois lourd en régate pour la prémière fois lors des voiles de la citadelle. La garde robe est désormais complète!

 

 

les classements sur les 5 manches sont : 12,15,16,14 et 13ème. Que de progrès car Danycan est juste devant Kraken en compensé, à l'occasion des deux dernières régates.

Le premier soir  rendez-vous à Pors Meillou où nous attendent des langoustines fraîches et de quoi nous sustenter. Cette année nous n'arrivons pas trop tard pour profiter de la fête contrairement à l'année dernière!!!.

 

8 - Belle Plaisance 1

 

 

 Le mouillage temporaire pour la soirée à Pors Meillou.b Stemael IV à gauche au premier plan et on devine la coque rouge du Cornu de Philippe, le Saint-Luc un classique de Sainte-Marine.

 8 - Belle Plaisance 2

 8 - Belle Plaisance 3

 

 

Danycan au mouillage à côté de Pangur Ban le superbe yawl de Didier Hebert.

 

Le lendemain deux manches avec Jacques à bord en plus de Yann, Andréa et Anne puis le repas des équipages à l'occasion duquel sera décerné à Danycan   le prix de l'élégance. Nous seront offerts une aquarelle de Patrick J Davidson et un sac yachting classique. Nous sommes très heureux car cela récompense de longues journée, soirées que dis-je années de réflexion, travail et contraintes pour l'ensemble de la famille. 

 

Le retour  dans l'Odet:8 - Belle Plaisance 6

 

 

l'arrivée dans la marina de Bénodet est toujours inquiétante avec Danycan qui manoeuvre

 très mal malgré la grande expérience de son skipper ( je blaque évidemment, mais il n'en reste pas moins que les manoeuvre de port avec Danycan sont très difficiles!)    

 

 

 

Jacques et Andréa s'affairent au retour de régate le dimanche en fin  week-end.8 - Belle Plaisance 9

 

 

 

 

 

8 - Belle Plaisance 5

 

Nous laissons Danycan pour une semaine à couple de Pangur Ban et Musika l'arpège à petit tirant d'eau de Fabrice.

 

 

 

le 5 juillet: transit Bénodet - Morgat

 

 

la prévision météo nous a fait hésiter toute la semaine: annonce 5 à 7 beaufort de SW! A partir de jeudi les prévisions deviennent plus raisonnables aussi je décide de donner rendez-vous à Yann et Andréa le saemdi 5 juillet à 5 heures du matin. Dans les faits Yann arrivera le soir vers 21H30 et me rejoindra au restaurant où je terminais mon diner seul: Isabelle et Vincent m'ayant lâchement abandonné à l'entrée de la capitainerie en début de soirée sous une pluie relativement drue, avec au moins 40 kg de chargement ; ils étaient pressés car Isabelle devait réceptionner sa nouvelle voiture vers 20H00 à Chateaulin...

A peine arrivé et ayant du faire deux allers retours entre les pontons visiteur et la capitainerie pour embarquer le matériel à bord de Danycan, je me mettais en quête de pain car sorti du travail un peu tard , contraint pas la vente de mon vieux freelander land rover, je n'avais pu anticiper cet achat; le temps de me faire doucher par un temps excécrable, j'atterissais dans une brasserie le long de l'odet . les employés m'avaient promis du pain aussi je décidais de diner sur place...

Andréa nous rejoindra vers 5 heures le lendemain matin alors que Yann et moi serons encore sous la douche.

après le plein de gazole, la peise d'ubn riz dans la grand voile, départ vers 6H45. Le temps est gris et humide, le vent faible au moment de la sortie  se montrera pendant tout le trajet très supérieur à la prévisionj ( jusqu' 29 noeuds). Nous décidons de faire une bonne partie du transit au moteur car nous sommes bout au vents jusqu'à penmac'h et nous avons rendez-vous avec le sein à 15H20! Nous passerons la vieille à 16H15 et hisserons les voiles à l'issue pour arriver à Morgat vers 21H00.9 - Transit Benodet Morgat

 

 

Andréa à la barre, Yann se repose, et de mon côté je fais le reste...la mer est formée même si la photo ne rend pas pleinement compte de vagues d'environ 2 à 3 m  dont deux ou trois d'entres elles nous ont couché.  Quelques petites difficultés pour Andréa d'abord puis Yann ensuite avec le mal de mer mais tout rentre de l'ordre assez rapidement...

 

 

Notre arrivée à Morgat, Vincent nous attendant sur la jetée:

9 - transit Bénodet Morgat

 

 

 

 

9 - Transit Bénodet Morgat 

 

 

 

 

 

La course croisière Plymouth - La Rochelle:   

 

du  25 au 27 juillet: transit  Morgat - Camaret puis Plymouth

 

  Alors que le 24 au soir Kraken II vient de se mettre à couple nous appareillons à la même heure pour la même destination...

A Morgat embarquent Victor, Yann et un ami de Victor prénommé Aymeric. les conditions sont clémentes et après un appareillage vers 09H30 au portant sous spi , nous sommes conduits à mettre le moteur en marche au cap de la chèvre faute de vent; le termps de prendre notre  déjeûner et la brise se lève par l'ouest et nous arrivons relativement vite à Camaret: nous avons le temps de passer à la maison prendre des maillot de bains et de nous rendre à la plage de l'Aber pour profiter ds'une eau plutôt chaude et un bain très agréable en compagniue de la famille d'Isabelle. Pour Yann c'est l'occasion de compléter sa connaissance de la presqu'ile.

Aymeric qui n'est pa prévu pour le transit pour Plymouth débarque et nous embarquons le lendemain matin à la première heure Anne et Benjamin. Anne avait fait le trajet la veille entre la région parisienne et avait été prise en harge par Agathe une amie d'enfance résidant à Morgat.

Benjamin résidant en presqu'ile n'avait qu'un pas à faire pour renjoindre Danycan.

 

Les postes sont attribués comme suit: Yann n°1, Benjamin n°2, Victor grand voile et soutien embraque, Anne second skipper ( embraque, navigation, tactique et responsabilité du bord lors de mes périodes de repos)

 

Nous partons le 26 vers 09H30 vers le nord, au moteur car il n'y a pas un souffle de vent jusque dans le four. Vers

 

 

 

 

15H00 nous sommes au large du Four et le vent s'est levé; A 20 plr 21

 

 

A 22 plr 23

 

 

nous passons sous voile GV+Génois léger; le vent s'établira au NW à force 4 à 22H00. Nous sommes au près serré mais parvenons tant bien que mal à faire route directe sur Plymouth. Je compte sur la dernière marée pour nous ramener sur la route.

En fin de nuit, nous serons amenés à prendre un ris dans la grand voile et hisser le foc n°2 le vent ayant forci.

  A 12 - plr 3

 

A 13 - plr 4

 

 

Je constate que ma batterie de service ne tient pas longtemps la charge alors qu'elle est largement dimensionnée ( 110 Ah pour une consommation max de 40 Ah dans la nuit!)

A 11 - plr 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 14 - plr 5Notre arrivée à Sutton Harbour se fera en même temps que Pen Duick II le 27 à 17H20: quel plaisir!

 

Passons la soirée avec l'équipage de Pen Duick II et son skipper David Alexandre. Fish and chips et guiness au menu!

 

Nous sommes 5 à dormir dans le Danycan: quelle promiscuité, Benjamin accepte de dormir au milieu de la cabine à même le plancher sur un matelas gonflable!

Isabelle arrive le lendemain 28 par le ferry de 15H00; nous avons loué un véhicule et  réservé une chambre d'hôtes près de la parade.

Le 29, promenade dans l'est de Plymouth: Benjamin nous accompagne; Anne , Victor et Yann restent à Plymouth; A 23 plr 24nous allons à Salcombe puis à Burgh Island;

 

A 24 plr 25

 

 

 

A 16 - plr 7

 

 

 

 

 

nous rentrons en retard sur Plymouth, c'est Anne qui gère la finalisation des inscriptions aux régates. Il nous manque deux ou trois justificatifs que je viendrais présenter peu de temps avant le brieffing;

 

 

 

le 30 juillet: prologue à Plymouth

 

Deux régates dans la journée; nous terminons dans les derniers en temps réel mais sauvons notre rating. Lors de la première régate, Rouvelon qui nous précède nous fait l'honneur de nous signaler que nous allons rater la ligne d'arrivée si nous ne passons pas la petite bouée jaune à fanion bleu qui est sous notre vent; le soir au pot je lance une invitation  à tous l'équipage de Rouvelon pour un apréritif avant la parade de La Rochelle à bord de Danycan.

Nous arrivons à nous placer 11 èmes sur ce prologue: c'est très envourageant.

 

 

 

le 31 juillet: Plymouth - Brest

 

Départ volontairement à l'opposé de l'optimum pour raison de sécurité. Nous partons sous Grand voile et génois lourd. Nous faisons un moins bon cap et une moins bonne vitesse que toute la flotte...

 

Assez rapidement nous nous retrouvons dans les derniers de la flotte. Nous décidons d'adapter notre voilure qui est désormais insuffisante. Mais commencons à remonter Wind Weaver, et Wild Rival. Restons pas trop éloignés de Rouvelon à la tombée de la nuit.

Nous faisons un bon cap mais l'analyse des données AIS des concurrents permet de voir que nous faisons moins de vitesse, les concurrents ayant opté pour une route légèrement plus à l'ouest avec un compromis en faveur de la vitesse.

 

Le lendemain soir, nous atterissons au nord e l'ile vierge, notre entrée dans le four se fait alors que Kraken II n'est qu'à 3,8 NM: il faut maintenir la pression mais la marée ne nous permettra pas de passer alors que Kraken le fera inextrémis . Je prépare mon mouillage secondaire mais les sondes ne me permettent pas de le mettre en oeuvre. Le vent tombe et nous commencons à reculer. Nous ne repartirons que vers 10H00 car le vent est tellement tombé qu'il nous faut attendre la renverse complète. plus personne au bout de la vhf  canal 6 lors des vacations de sécurité; la directrice de course se résoud à m'appeler vers 10H00 sur pmon téléphone portable pour savoir ou nous en sommes...

 

Au passage de la tourelle des vieux moines , le vent est travers/grand largue, je décide donc de hisser le spi: nous nous y atelons avec Victor et passons la ligne sous spi 20 heures environ après le premier "Lulotte".

 

notre arrivée à Camaret le 2 août, ligne d'arrivée de la course près de la jetée, vers 12H50.

 

Nous recevrons le prix de la persévérance, bien mérité: je suis très content pour l'équipage et en guise de remerciements je demande à Anne d'aller chercher le prix ( une bouteille de cognac Hennessy du sponsor officiel du YCC); Le télégramme nous fera l'honneur d'un article.

 

 

A 10 - Plymouth La Rochelle 1

 

 

  Nous avons débarqué Benjamin à Camaret ou nous avons fait un touch and go à sa demande; qui a été remplacé par la charmante Eloïse, fille brillante, sympathique et mignone de notre Anne préférée.

 

 

le 3 août: repos pour tous le monde en lieu et place du trophée des midships

 

Repos pour tout  le monde décrêté par le skipper. Danycan ne participera pas au trophée des midships.

Anne qui a eu une innondation dans son appartement a pris le train la veille, dès son arrivée à Brest - ce ne sera pas du repos pour elle et elle nous reviendra encore plus fatiguée qu'elle n'était partie!!! Jusqu'à présent elle m'a fortement impressionné par sa motivation, son energie et sa passion pour la course croisière et son expérience.

 

Victor a bien géré quant à lui son mal de mer et a été beaucoup plus opérationnel que lors de la course des deux phares de l'année dernière. Je suis content pour lui et pour nous.

 

Yann et Benjamin ont été égaux à eux mêmes: fidèles au poste et efficaces malgré les moments de fatigue voire de découragement inévitables lorsque l'on fait la course en queue de flotte.

 

le 4 août: départ de la coupe des deux phares  - deuxième manche de la Plymouth-La Rochelle Revival II

 

 

à 17H00, le départ est donné dans l'anse de Bertheaume. Il n'est pas mauvais pour Danycan: nous sommes dans la première moitié du premier groupe à partir ( les coeff de rating  inférieurs à 0,9). Nous prenons l'option à l'ouest vers la Parquette afin de profiter, si nous arrivons à l'heure, d'une renvese anticipée au niveau de Tévénec; dans les faits il aurait été meilleur de partir à terre vers les tas de pois...

 

Dans la soirée, alors que nous tirons des bords vers la parquette, Kayyham nous offre son tribord en passant sous le vent: nous lui lancons un merci: plus tard j'apprendrai que c'était Odile à la barre - je remercierai Jean-Christian Fandeux  et Odile pour ce geste:

 

A 19 - plr 20

 

Nous collons au mieux à la queue de flotte ( Kraken et Rouvelon pendant toute la course croisière; des petits ennuis de batterie et de recharge batterie et ensuite de refroidissement moteur; les recherches techniques nous déconcentreront et nous feront pendre un peu de retard supplémentaire par rapport à nos deux compères préférés; le passage de la bouée câble est de l'ile d'yeu est plus que controversé: l'un de nos concurrents la passera à en croire mon GPS au sud en la laissant sur babord, je la laisserais sur tribord en la relevant au sud conformément au instructions vhf du comité. Dans la nuit notre dame des flots en sera témoin. Dommage que les règles n'aient pas été respectées par tous mais nous ne sommes pas dans l'esprit de la réclamation dans le milieu du classique aussi n'en ferais-je rien! 

Nous arriverons finalement assez peu de temps après les premiers au regard du handicap ce qui nous permettra de faire une place de 12 ème sur cette manche et donc de 12ème au général: je suis très heureux et remercie tout mon équipage qui je l'espère est également content.J'espère que ce classement mitigé ne coûtera pas la place de 1ère équipière  à Anne!

 

A 37 plr 38

 

le 8 août: la parade des classiques à La Rochelle

 

 

sous des trombes d'eau les yachts classiques sortis à 13H30 du  port musée  vont défiler dans le vieux port pour une parade devant le Quai Saint Nicolas. Anne a rejoint Morgan, le voilier côtre de Carantec restauré par Claire, et qui sera distingué le soir même lors de la remise de la coupe Bouvet-Ladubet.

 

Isabelle, George et Florence , les parents de Victor sont restés à quai mais auront le courage de rester sur les quais pour faire quelques photographies.

 

 

quelques sites où vous pourrez trouver des images de cette parade ou des informations sur la coupe Bouvet-Ladubay remportée cette année par SeaScamp:

 

 

http://www.cela.tv/fr/lesemissions/informations/lejt

http://www.portlarochelle.com/accueil/actualites/article/images-de-la-parade-nautique-au#.U-T473nlqUl

http://ww.museemaritimelarochelle.fr/

http://www.yachtclubclassique.com

 

un pot offert en l'honneur du geste de "fair-play" de Rouvelon à Plymouth ( voir ci-dessus); Kraken est de la partie:

 

Georges, Florence, Victor, Jean-Thierry, Véronique:

 

A 30 plr 31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A 31 plr 32

 

 

un équipier Italien de Rouvelon, Elizabeth de Rouvelon, Pascal, Doudou, le second équipier italien de Rouvelon:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le 9 août: le transit retour vers Morgat

 

 

Suite au désistement d'une équipière et à l'annonce d'une tempête  à partir du 10 août ne me permettant pas d'envisager de respecter le délai de retour pour Yann ( dont le travail saisonnier débutait le 11 dans le finistère), le transit se fera à 2, Victor ayant été finalement remplacé par son père George.

 

Départ à 5 heures du bassin du musée juste avant la fermeture des écluses. Nous sortons avec Kraken, Cyrène, Rouvelon qui rejoignent les minimes afin de partir avec le reste de la flotte qui participe au rallye La Rochelle La Baule et dont le départ sera donné vers 09H30. De notre côté nous prenons le cap du phare des chauveaux et quitterons L'Ile de Ré par le pertuis d'Antioche.

 

 

A la voile tout d'abord puis au moteur lors que ce dernier molira car je souhaite être impérativement à port joinville suffisamment tôt pour ne pas risquer de trouver un port complet comme bien souvent l'été dans ce port très passager et fréquenté.

 

Nous arriverons vers 19H00 après avoir devancé Marie-Christine III de Manu qui lui aura fait le voyange à la voile et arrivera environ 3/4 d'heures après nous.

 

Nous nous amarrons à la demande du maître du port  à couple d'un RM 1050 l'Oiseau Rare, dont l'équipage, jeune, est charmant. Il nous  communiquera d'ailleurs des éléments de météorologie via les fichiers gribs le lendemain soir avant notre dpéart.

 

Le 10 août, bloqué pendant un coup de vent force 7 initialement annoncé 8, après une première promenade dans le village de port joinville dont nous ferons le tour en moins d'une heure, nous décidons de menus travaux préparatoires en vue de notre navigation du 12 qui s'annonce un peu musclée: plein de gasoil, prise du premier ris dans la grand voile, verification du gréément ( j'ai trouvé sur le roof un boulon ressemblant étrangement aux boulons du mât)...

Vers 16H00, George me propose une promenade avec un départ en bus vers le sud de l'ile et le vieux chateau fort classé monument historique depuis 1890 et une marche d'une heure vers le port de la meule; charmant petit port

 

Le 11 aout, à 4H30, les reveils sonnent dans le bord: notre objectif est de profiter du créneau de 48 heures qui se présente avec des vents contraires  de force 4/5 selon la prévision pour faire route directe sur morgat avec relâche éventuelle au Palais, Lorient , Bénodet ou Audienre selon la forme de Georges et les conditions météorologiques.

 

En fin d'après midi nous abordons Belle Ile par le sud est; nous avons essuyé le matin vers 10H00 un gros grain de force 6/7. un oeu d'adrénaline d'autant que j'avais surtoilé l'avant sans le faire exprès en confondant mon génois lourd avec mon génois léger; je ne m'en rendrai compte qu'en fin d'après-midi alors que je me projèterai dans la préparation de la nuit afin d'éviter les changements de voile et sachant que le force 5 serait a priori constant pendant toute la nuit. Je décide dont  avant le diner d'affaler le génois et de hisser le foc n°2.

 

Très bonne option car la nuit sera conforme aux prévisions avec un vent de  force 5 constant. Vers 22 H00 alors que nous avons fini de dîner, je propose à George qui a rendu tous ses repas depuis le départ d'aller se reposer. en effet, je m'appête à faire le quart  Belle Ile - Glénans par le sud de Belle-Ile. Je prépare quelques provisions ( gateaux secs et boissons dans le cockpit, le réptiteur de gps traceur et le répétiteurs des données de navigation), referme la fargue inférieure et me lance dans mon quart solitaire de longue haleine qui se terminera le lendemain matin vers 4H30 alors que j'apporcherai la bouée sud glénans qu'il me sera impossible de passer du fait du refus du vent. Je réveille Georges qui me rejoint et me remplace à la barre: le quart a été extrêment difficile car le vent soutenu a rendu la barre dure et la mer était assez formée ce qui faisait taper Danycan dans les vague. Le clair de lune à rendu ce quart aussi  très beau et agréable avec une vue sur les vernis de Danycan éclairés de manière blafarde et des reflets inhabituels.

 

 

 

sortie le 19 août dans la baie de Morgat

 

Florence monte à bord enfin ! George l'accompagne et Isabelle est avec moi.

Belle sortie par jolie brise - Florence en redemande et trouve qu'il n'y a pas assez de houle - elle prend donc rendez-vous pour une prochaine sortie pour la saison prochaine car son départ est proche.

Sous grand voile avec ris de fond et génois lourd, nous poussons jusqu'à la pointe de Saint Hernot et puis revenons. Un joli requin est de sortie.

 

 

 

sortie 31 août dans la baie de Douarnenez:

 

Sous grand voile haute et foc n°2 Isabelle et moi prenons en chasse Astérix un classique qui se rend au port Rhu au départ de Morgat. Nous parcourons plus de la moitié de la distance qui nous sépare de Tréboul avant de le rattrapper et saluer son équipage. Nous décidons alors de faire demi-tour ce qui nous permettra de ranger le bateau, de prendre une dernière gauffre chez Landié et profiter des derniers rayons du soleil de  ce dimanche avant de fermer la maison en vue de notre retour à Lorient en fin de week-end.

 

 

Tranfert vers Camaret: ( voir livre de bord)

 

sortie de l'eau pour hivernage à Camaret le xx octobre:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick
commenter cet article

commentaires